Grâce à la collaboration de TELUS, plus de 5 000 élèves de la Côte-Nord auront la chance de voir l'atelier Planétarium à l'automne 2015 et à l'hiver 2016. ASTER profite de l'occasion pour remercier les gens du Fonds communautaire TELUS pour l'Est du Québec, du personnel de la Commission scolaire de l'Estuaire et de la Commission scolaire du Fer. Pour ceux et celles qui souhaitent connaître notre organisation et voir à quoi ressemble une activité Planétarium, je vous invite à consulter le lien ci-desous : 

https://youtu.be/kIIts3Ray3E?t=9m15s

Bon visionnement!

Bon matin à toi aussi New Horizon !NH at pluto

Située à plus de 4,8 milliards de kilomètres de la Terre, New Horizon a transmis son signal de réveil programmé à la NASA. Le signal a mis 4heures 26 minutes pour traverser la distance qui nous sépare! Maintenant que la sonde est réveillée, elle va mettre en marche plusieurs vérifications d’usages et faire une mise à jour des programmes informatiques à bord.

Bien que le rendez-vous avec Pluton ne se produise pas avant le 14juillet, la sonde va débuter des prises d’images de Pluton et ses 5 lunes (du moins 5 pour l’instant) à la mi-janvier. En mai 2015, les images qu’elle retournera de la planète naine surpasseront en résolution, celles obtenues avec le télescope Hubble.

Traduit et résumé du site Sky&Telescopes par Marc-André Paradis pour ASTER.
pluto faces

 

Écoutez le chant des comètes!

67pwebIl s’agit d’un moment historique alors que la sonde spatiale  de l’agence spatiale européenne s’apprête à déposer sur une comète, un petit atterrisseur nommé Philea.  Cette mission d’exploration spatiale essaie de déterminer la composition de la glace enfermée dans la comète 67P/GC. Des astrophysiciens croient que les comètes auraient fourni une grande quantité d’eau primordiale durant la formation de la Terre, il y a 4,5 milliards d’années. Vers les 11h00 HNE, le 12 novembre 2014, Philea touchera la surface de la comète et pourra commencer son analyse.

Entre temps, la sonde Rosetta a fourni de nombreuses photos et même enregistré des fluctuations magnétiques dans la chevelure de la comète. Le plasma de la chevelure interagit avec le vent solaire et les faibles variations ont été captées par les instruments à bord de la sonde. Vous aimeriez entendre le chant des comètes?

Cliquez sur le lien audio.  

Pour suivre l’action, voici le lien vers l’agence spatiale européenne. http://rosetta.esa.int/

 

TOP