La théorie du « Little Bang », vous connaissez?
allende 410(link to english version of this news) L’observatoire a reçu dernièrement, une météorite provenant de la collection du département des sciences de la Terre et de l’atmosphère de l’université de l’Alberta. Cette roche de notre système solaire tombée au Mexique le 8 février 1969 dans la localité de Pueblito de Allende est une météorite de type chondrite pierreuse. Elle est composée de pierres, environ 25% de fer et de petites sphères minéralisées appelées chondrules. Maintenant, la théorie du « Little Bang ». Cette théorie concerne la formation des étoiles et de leur système planétaire. Elle propose l’onde de choc de supernova pour compresser un nuage de gaz et de poussières galactiques qui facilite grandement la formation des étoiles par la suite. Comme toutes les théories, une preuve est toujours souhaitable et cette météorite Allende fournit cette preuve. Des chercheurs du California Institute of Technology ont trouvé des traces de calcium, baryum et de néodyme dans les chondrules de la météorite. Ces éléments chimiques se sont formés dans une étoile géante qui a explosé 2 millions d’années avant la formation du système solaire. Sur l’échelle de temps cosmique, c’est tout juste avant. Une météorite parmi d’autres tout aussi spectaculaire que vous pourrez observer dans notre future exposition en 2014.
murnordAvec ce beau temps qui n’en finit plus en ce début d’automne, les travaux de rénovation vont bon train. La partie arrière de l’observatoire se transforme rapidement.
La charpente du mur nord est complétée. Il n’y aura désormais plus de fenêtre dans cette partie arrière du rez-de-chaussée. Un avantage pour contrôler l’éclairage dans une exposition.
Le plancher de cette section qui reposait sur des pilotis est maintenant un plancher de ciment qui repose sur le sol et la nouvelle installation sanitaire fait appel au Biofiltre Ecoflo. Un généreux don de Premier Tech Aqua qui nous permet d’inclure dans ce projet, une technologie de pointe pour la protection de l’environnement. Technologie qui a remporté en 2012, un prix Phénix remit par le ministère du Développement durable de l’Environnement et des Parcs. plancher ecoflo
obsvsept2013L’observatoire d’ASTER sera complètement restauré. Et une nouvelle exposition interactive y prendra place. Saint-Louis-du-Ha! Ha!, le 11 septembre 2013 Les premières démarches pour procéder à la restauration de l’observatoire du Témiscouata remontent à l’automne 2007. Elles furent entreprises à ce moment-là auprès du Ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine (MCCCF); les travaux ont du être reportés du fait que l’organisme devait y mettre de l’argent et trouver un partenaire privé pour l’équivalent de 10 % du projet. Il a donc fallu attendre la fin de la campagne majeure de financement pour être en mesure d’y déposer notre apport et d’obtenir de la Fondation familiale Trottier un don de 58 000 $ pour le projet de restauration. En juillet 2011, la ministre responsable du Bas-Saint-Laurent, madame Nathalie Normandeau, annonçait au nom de la ministre de la Culture qu’un montant de 509 800 $ était accordé par le MCCCF dans le cadre du programme d’appui aux immobilisations. À la fin de l’été 2011 nous avons recommencé à travailler avec la firme d’architecte Goulet & LeBel et les ingénieurs de LGT de Rimouski et rapidement il a été convenu que nous ne pouvions amorcer les travaux avant l’hiver. C’est donc au printemps 2012 que les appels d’offres ont été lancés.
observatoire Trottier
Au cours de l’automne 2011 nous avons, à l’invitation de la direction régionale du MCCCF, déposé une demande de renouvellement de l’exposition permanente. Cette demande a été acceptée et le MCCCF accordait un montant de 272 100 $ auquel la Fondation familiale Trottier ajoutait   20 000 $. Le coût total pour la réalisation de la nouvelle exposition se situe à 372 926 $. À la fin juin 2012, nous recevions les soumissions et dès leur ouverture la somme proposée par le plus bas soumissionnaire, la firme Les Construction Unic de St-Marc-du-Lac-Long, dépassait les budgets prévus d’un peu plus de 70 000 $. Nous avons dès lors dû trouver une source de financement supplémentaire et c’est Investissement Québec (IQ) qui a accepté d’y contribuer, et ce pour l’ensemble du projet, c’est-à-dire la restauration et l’installation de la nouvelle exposition. IQ nous a accordé un prêt de 150 000 $ IQ avec une subvention de 105 000$ d’Immigrants Investisseurs. Début octobre, les travaux reprennent et seulement quatre jours après, nous devons cesser à nouveau. Des problèmes de pourriture dans une partie du bâtiment sont découverts à l’ouverture des murs. Ce travail révèle aussi que l’ensemble du circuit électrique n’est plus aux normes et qu’il devra être refait au complet. La saga repart et il nous faudra l’hiver 2013 afin de trouver les autres sources de financement pour terminer le travail. Les dépassements de coûts atteignaient la somme de 250 802 $ pour un total de 924 402 $. Les nouveaux apports d’argent proviennent du MAMROT, du CLD de Témiscouata, de l’ATR du Bas-saint-Laurent, de la CRÉe BSL et de la municipalité de St-Louis-du Ha! Ha!. C’est finalement un investissement global de 1 297 328,00 $ qui va permettre à ASTER de poursuivre sa mission touristique et éducative.
2iemeplancher
Le plus vieil observatoire actuel du Québec, complètement restauré et muni d’un ascenseur pour personne à mobilité réduite, pourra accueillir avec fierté et dynamisme les visiteurs du Congrès mondial acadien et tous ceux qui séjourneront dans la région ou s’arrêteront en passant. Le contrat accordé à la Firme Train d’enfer de Montréal, nos muséographes, est de nous livrer une exposition qui va nous permettre de se démarquer nettement des autres observatoires du Québec. Nos capacités d’accueil ont été augmentées et divers partenaires ont déjà signifié leur intention d’établir des forfaits avec ASTER afin de contribuer à une meilleure rétention sur le territoire du Témiscouata et du Bas-Saint-Laurent. Alors, nous allons vous attendre en grand nombre dès le printemps 2014. Vous pouvez suivre nos activités à partir de notre nouveau site Internet (www.asterbsl.ca) ou sur Facebook à l’adresse suivante : https://www.facebook.com/SciencesAster
Depuis 20 ans, ASTER a rencontré plus de 600 000 élèves. Sans ce travail au support de l'enseignement des sciences à travers le pays, l'organisme n'existerait plus depuis longtemps. Cliquez sur le document PDF pour plus de détail pdfASTER:20 ans au service des écoles.pdf
Voici une petite expérience simple à faire avec vos jeunes qui nécessite peu de matériaux, un peu d'eau et du soleil.
margueritePour changer la couleur des pétales des marguerites, c’est simple et amusant et démontre comment les fleurs arrivent à pomper de l’eau pour s’alimenter. Ce qu’il faut faire… Trouvez d’abord quelques belles marguerites (de préférences, sans les bourdons). Dans trois verres assez hauts, versez de l’eau tiède et mélangez-y généreusement, du colorant alimentaire. Une couleur différente par verre. Insérez  une ou deux marguerites dans chaque verre. Les marguerites vont lentement mais sûrement prendre la couleur de leur colorant. Ce qui se passe… Avec les pétales exposés au soleil, la fleur perd de l’eau par évaporation. Cette eau est remplacée par celle dans le verre qui remonte le long de la tige et arrive aux pétales qui se colorent. Exposez vos fleurs au soleil pour accélérer le processus de transpiration de la fleur, elles se coloront plus vite. Partagez vos résultats avec nous !
TOP